Rencontre avec Maitresse Amandine

Dans le monde du plaisir, il y a en a pour tous les goûts et toutes les envies. Partons à la rencontre de Maitresse Amandine qui va nous aider à mieux comprendre l’univers bien particulier du Sado-masochisme.

Bonjour Amandine, ou dois-je dire maitresse Amandine ?

Non vous pouvez m’appeler Amandine, mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

Que voulez vous dire ?

C’est une des bases du rapport que j’entretiens avec mes clients. Il ne peuvent m’appeler que par le nom que je les autorise à le faire. Souvent il s’agit de Maîtresse, mais cela peut changer en fonction de ce qu’ils recherchent.

Vous voulez dire qu’il ne recherche pas tous à être dominé ?

Absolument pas. Etre une maitresse, c’est avant tout répondre à un fantasme de l’autre qu’ils ne peuvent pas forcément assouvir dans leur vie quotidienne. Alors ils viennent me voir pour que je puisse les aider.
Et même parmi ceux qui sont à la recherche d’être dominé, il existe différent niveau de dominance différentes fantaisies que je peux faire pour leur offrir ce qu’il recherche.

Vous avez des exemples ?

Bien entendu et c’est ce que recherchent les non initiés. Connaître les dérives de chacun pour mieux se sentir « Normal ».

En tout cas, sachez qu’il existe donc plusieurs niveaux de dominance. 

  • L’obéissance : J’ordonne il exécute et s’ils le font mal, ils sont punis.
  • Le masochisme : Le plaisir dans la douleur. Ceux là, font tout simplement exprès de désobéir plus ou moins subtilement pour être puni. Souvent pour eux, le plaisir vient avant tout de l’inconnu de la punition et sur ce point je me dois de toujours être créative.
  • Les fétichistes : Les matériaux comme le latex, les habits comme les talons ou les parties du corps comme les pieds, il existe toute sorte de fétichisme et je peux en satisfaire beaucoup.
  • Les RP (rôle play) : Ceux ci recherche de vivre une expérience et il cherche quelqu’un qui peut les accompagner dans cette expérience pour qu’il y prenne le maximum de plaisir. Cela peut être être un bébé ou un blessé grave. Je dois avouer que je suis parfois surprise par ce que l’on me demande même après 10 ans en tant que Maitresse.
  • Et bien d’autres dont je ne me rappelle plus ou des cas vraiment isolés. Comme cet homme qui voulait juste être momifié.

Et vous arrivez toujours à satisfaire vos clients ?

Dans la majeur partie des cas, oui. Et c’est pour ça que je suis connue.

Que conseillerez vous à quelqu’un qui veut expérimenter de nouvelles sensations ?

De commencer avec un gode. Un bon vieux godemichet permet de découvrir de nouvelles zones de son corps, de nouvelles facettes de son plaisir et s’ouvrir sur ses besoins.

Je vous conseille de vous rendre sur le site Godemichou.fr pour trouver le meilleur gode qui va correspondre à votre besoin.

Vous avez vous même recours à des godes ?

Pour moi, ça m’arrive quand j’en ai envie. Pour mes clients, c’est presque un inconditionnel. Vous savez ce qui me fait toujours rire ? C’est quand j’ordonne à mon client de se mettre en position de soumission (à quatre pattes et fesses en l’air) et que je vais devant lui choisir le plus gros gode que je possède. Devant ces yeux écarquillés, je lui dit « Oui, c’est pour toi ».

C’est là ou je sais s’il me fait confiance ou pas.

Et alors ?

J’ai toujours un gode plus petit caché hors de vision, mais lui ne le sait pas. 

Mais, il reste ?

Oui, en 10 ans et des centaines de clients, je n’ai jamais eu personne qui est parti. C’est une preuve que je fais bien ce que je fais et qu’ils sont en confiance avec moi.

Merci d’avoir partagé ces instants de votre vie avec moi.

Le plaisir est partagé et n’hésite pas si tu veux vivre cette expérience recontacte moi.

Je me laisserai peut être tenté.

J’espère que vous avez apprécié cet interview autant que moi et je vous souhaite une bonne journée.